Psychologue Genève › Blog psy & contributions

Psychologie, coach de vie, développement personnel, PNL, santé mentale : Blog psy & coaching

Hyperparentalité : comment un coach parental peut vous venir en aide pour éviter d'en faire trop ?

Hyperparentalité : comment lâcher prise pour aller mieux ?

Hyperparentalité – L’hyperparentalité est un phénomène de plus en plus prégnant dans nos sociétés. Ce terme décrit une forme intense et excessive d’investissement parental dans la vie de l’enfant, qu’il soit tout-petit ou déjà scolarisé. Bien que l’intention soit souvent de procurer le meilleur à sa progéniture, cela peut avoir des conséquences négatives tant pour les parents que pour les enfants. Dans ce texte je vous propose de passer en revue les signes et les syndromes de l’hyperparentalité, les conséquences fréquentes ainsi que les solutions de coaching parental à mettre en œuvre pour s’en sortir.

Être hyper-parent, est-ce nocif ?

L’hyperparentalité n’est ni une maladie ni un trouble, mais plutôt une tendance caractérisée par des parents particulièrement exigeants envers eux-mêmes. Ces parents ont fait le choix de donner naissance non seulement à un enfant, mais à un enfant épanoui et destiné à le rester tout au long de sa vie. Cependant, l’excès de dévouement peut paradoxalement étouffer plutôt que favoriser l’épanouissement de l’enfant.

L’hyperparentalité se manifeste par une surveillance constante, des attentes irréalistes, et un contrôle excessif. Les hyperparents ont tendance à planifier minutieusement la vie de leurs enfants, des activités parascolaires aux relations sociales, souvent au détriment du développement naturel de l’autonomie chez l’enfant.

Ils cherchent à contrôler la vie de leur enfant, donne tout ce qu’ils pensent être le meilleur pour lui et ont souvent des attentes excessives en retour.

Malgré les bonnes intentions, l’hyperparentalité peut avoir des conséquences néfastes pour les parents comme pour les enfants.

Hyperparentalité : comment lâcher prise pour mieux vivre en famille ?

Pression constante et standards élevés

Les standards très élevés concernant la parentalité prônés par la société et relayés dans les médias peuvent impacter certaines personnes ayant une estime de soi plus fragile ou des attentes trop grandes par rapport à leur rôle de parent et qui ne se trouvent pas à la hauteur.

Ainsi les parents se retrouvent épuisés, insatisfaits et l’hyperparentalité peut être un élément déclencheur de burnout parental.

Les enfants élevés dans un environnement hyperparental peuvent développer un manque d’autonomie, des difficultés à prendre des décisions et une pression constante pour atteindre des standards élevés, entraînant parfois aussi des problèmes de santé mentale.

Il est crucial pour les parents de reconnaître l’importance du lâcher prise. Donner à l’enfant l’espace nécessaire pour explorer, échouer et apprendre par lui-même est essentiel pour son développement émotionnel et social. L’éducation ne doit pas être une quête de perfection, mais plutôt un voyage où les erreurs sont des opportunités d’apprentissage.

Les enfants ne sont pas un prolongement de leurs parents, ils ne doivent pas servir à remplir des failles narcissiques. Ils sont des êtres humains à part entière que les parents doivent accompagner dans leur évolution.

Les enfants ne sont pas un prolongement de leurs parents, ils ne doivent pas servir à remplir des failles narcissiques. Ils sont des êtres humains à part entière que les parents doivent accompagner dans leur évolution.

Les signes du parent hélicoptère, drone, curling ou bulldozer

Voici quelques définitions sur ses termes récents et qui peuvent prêter à sourire mais qui donnent parfois une image très éclairante sur certaines tendances.

L’hyperparentalité, originaire des États-Unis et largement répandu en Europe, catégorise deux types de parents. D’une part, il y a les parents “hélicoptères”, constamment présents autour de leurs enfants, anticipant minutieusement l’ensemble de leurs besoins, prêts à bondir au moindre souci rencontré.

D’autre part, il y a les parents “bulldozers” (ou encore parents tondeuses) représentent également une autre facette de l’hyperparentalité, effaçant continuellement les obstacles pour éviter que leurs enfants ne rencontrent des difficultés.

Les parents “drones” quant-à-eux présentent des similitudes avec les parents hélicoptères. Ils placent leurs enfants sous surveillance dans le but de les protéger au maximum d’éventuels risques venant de l’extérieur et des dangers potentiels.

Pour cela, les parents drones n’hésitent pas à mettre en place des dispositifs de surveillance parfois extrêmes (contrôle des smartphones, puces GPS (et d’autres moyens électroniques très coûteux, à la pointe de la technologie).

Bruno Humbeck, Psychopédagogue à l’Université de Mons en Belgique et Docteur en sciences de l’éducation (Auteur de Et si nous laissions nos enfants respirer ?) souligne “un enfant parfaitement épanoui, c’est impossible à réaliser. Par ailleurs, vouloir que les enfants soient heureux à tout prix risque de faire passer à côté des problèmes réels : comment laisser un enfant qui ne va pas bien s’exprimer ? comment supporter les colères sans qu’elles soient indésirables ou sans céder à tout ?”

Enfin, les parents “curling” se positionnent devant leurs enfants, cherchant à orienter leur parcours en frottant symboliquement le chemin devant eux.

L’influence excessive des parents sur leurs enfants, connue sous le terme d’hyperparentalité, engendre des répercussions significatives sur le développement des jeunes. Cette tendance compromet leur estime de soi au moment où ils sont confrontés aux défis du monde réel.

L'influence excessive des parents sur leurs enfants, connue sous le terme d'hyperparentalité, engendre des répercussions significatives sur le développement des jeunes. Cette tendance compromet leur estime de soi au moment où ils sont confrontés aux défis du monde réel.

Quelles conséquences ?

Des problématiques peuvent émerger dès lors qu’une souffrance est ressentie, que ce soit du côté des parents ou des enfants, qui peuvent se percevoir mutuellement comme décevants ou insuffisants.

Plus préoccupant encore, cette tendance peut priver l’enfant de son bonheur. Les enfants élevés par des parents hélicoptères, drones ou bulldozers deviennent souvent tellement surprotégés qu’ils peinent à faire face à la réalité et à apprendre les compétences nécessaires pour affronter la vie.

Cette attention excessive peut engendrer une génération d’enfants angoissés et préoccupés. De plus, en anticipant trop leurs besoins et désirs ils deviennent moins tolérants à la frustration et parfois moins empathiques envers les autres.

Les conséquences peuvent être variées et nombreuses : pression excessive sur l’apprentissage et les résultats scolaires des enfants (mettant en évidence des risques tels que la baisse de l’estime de soi, le stress et la dépression), risque de burn-out maternel et d’épuisement parental dû à la poursuite d’objectifs irréalistes, dégradation de la relation parents/enfants etc.

Certains enfants peuvent avoir des comportements agressifs ou fuguer devant la pression qu’ils ressentent et leur incapacité à répondre aux attentes irréalistes de leurs parents.

La relation entre parents et enfants peut aussi se dégrader lorsque les parents ne parviennent pas à comprendre que les enfants sont capables de prendre des décisions pour eux-mêmes, sans que cela soit perçu comme une opposition aux parents.

L’hyperparentalité peut malheureusement entraver le développement des enfants en limitant des aspects cruciaux tels que la capacité à faire des efforts et le temps consacré au jeu et à l’ennui, activités essentielles.

Pour éviter l’hyperparentalité, il est nécessaire de trouver un équilibre entre être impliqué dans la vie de son enfant et lui permettre de grandir de manière autonome.

Encourager la communication ouverte, la confiance mutuelle et l’adaptabilité face aux défis est la clé pour élever des enfants heureux et résilients. Obtenir du soutien à la parentalité peut aider rapidement à dénouer les problématiques existantes.

A lire aussi : Enfant hypersensible, quels sont les signes et conséquences possibles ?

L’aide d’un coach parental

Les parents qui se retrouvent dans cette hyperparentalité sont parfois des personnes qui ont souffert durant leur enfance et qui n’ont pas reçu l’amour et l’attention qu’ils auraient souhaités. Ils veulent être des supers parents pour que leurs enfants ne vivent pas ce qu’ils ont vécu.

Cependant ils peinent parfois à faire la part des choses entre ce dont ils auraient eu besoin enfant et ce dont leur enfant a besoin aujourd’hui.

Faire appel à un coach parental peut apporter des bénéfices significatifs pour comprendre où se trouvent les blocages, quelle est la bonne distance, comment se faire confiance et faire confiance afin que tout le monde puisse évoluer sereinement.

Le coach, par le biais de questions et d’outils, aide les parents à comprendre les origines et les effets de l’hyperparentalité sur l’enfant.

En collaborant avec un coach en parentalité, les parents acquièrent des stratégies pour établir des limites saines, promouvoir l’autonomie de l’enfant, et recevoir un soutien émotionnel. Avoir recours à un soutien parental permet de renforcer ses compétences parentales et de se faire conseiller sur la restauration de la relation parent-enfant.

Vérifiez les disponibilités pour prendre rendez-vous au cabinet psy

 

Cliquez ici pour voir les disponibilités et prendre rendez-vous en cabinet

 

Conseils de lecture sur “Quelle pédagogie pour mon enfant ?” : cliquez ici


Autres recherches sur : “Hyperparentalité

  • Qu’est-ce que l’hyperparentalité excessive
  • Coach en hyperparentalité
  • Psy pour parent curling c’est quoi ?
  • Aide parentale stress familial à Genève
  • Voir un psy pour éviter de crier sur mes enfants
  • Cabinet psy spécialisé dans la famille et les enfants
  • Hyper parent éducation positive et lâcher prise
  • Quel psy propose du soutien parental à Genève
  • Psychologue parental et familial à Genève
  • Conseils de psy pour les parents et familles
  • Psy pour burn out parental Genevois Bassin Lémanique
  • Aide thérapeute pour fatigue maternelle avec mes enfants
sur 5 - Merci pour votre vote !
Aucun commentaire sur cet article